La tolérance au virus de la jaunisse du navet – vidéo

Savez-vous que le TuYV est l’un des trois virus présents dans le Colza ? C’est le virus le plus fréquent et responsable de fortes pertes de rendement. Dans cette video vous allez tout savoir sur le virus TuYV et découvrir la première génétique naturellement résistante.

La jaunisse du navet (TuYV), de quoi s’agit-il

Cette virose est transmise par le puceron vert du pêcher. Elle est très fréquente en colza mais rarement identifiée comme telle. L’impact sur le rendement peut atteindre plus de 600 kg/ha de pertes (source Cetiom). La zone de répartition du virus couvre actuellement toute l’Europe de l’Ouest et de l’Est.

Des prélèvements effectués ce printemps au Benelux sur 10 sites se sont tous révélés positifs après analyse en laboratoire à Gembloux. Ce résultat montre donc de façon évidente que le virus est bien présent dans les champs de colza au Benelux.

Propagation du TuYV par les pucerons verts

Le Myzus persicae (puceron vert du pêcher) est le vecteur principal du virus le plus fréquent en colza: le Tuyv = Turnip Yellow Virus (Virus de la jaunisse du navet). L’infection se produit à l’automne et, dans une moindre mesure, au printemps.

  • À l’automne: Décoloration violette des feuilles
  • Au début du printemps: Moins bonne robustesse
  • Au printemps: Plantes réduites en taille

Symptômes du TuYV

  • Pucerons verts du pêcher forme aptère
  • Symptôme à l’automne Coloration violette

Conséquences du TuYV

  • Réduction de la surface foliaire
  • Ramification primaire réduite
  • Peu de graines/silique
  • Baisse du taux d’huile
  • Baisse de rendement

Constats pucerons verts & TuYV

ABSENCE dorénavant de TRAITEMENT DE SEMENCES insecticide colza disponible
De plus en plus de résistances des pucerons aux insecticides (pyréthrinoïdes, pyrimicarbe)
Appréciation difficile du SEUIL D’INTERVENTION du traitement en végétation

Solution

Semer une variété tolérante au virus de la jaunisse constitue la seule arme possible contre cette virose.
LG ARCHITECT & LG ANGELICO: 2 hybrides résistants proposés sur le marché belge